Djeff

Breeze - Djeff

C’est un artiste plasticien d’art numérique. Ses oeuvres mêlent différentes pratiques comme le cinéma, le jeu vidéo et les nouvelles technologies. Les thèmes prédominants de ses oeuvres sont le corps et les jeux de sensations créées grâce à des effets de lumière et d’ombre. Lors de la Nuit Blanche 2017, il présente l’oeuvre “DYEW” à la piscine Château Landon.

Gabrielle Lerch

Constellation pixel 1 - Gabrielle Lerch

Diplômée d’un Master 1 de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de La Cambre à Bruxelle, Gabrielle Lerch est une artiste qui interroge notre relation à l’espace, tant d’un point de vue physique que métaphysique. A travers des installations vidéos et des photographies, qui fonctionnent comme des interfaces, Gabrielle Lerch donne une matérialité à des éléments impalpables, donnant ainsi l’illusion de rendre visible l’infiniment grand ou l’infiniment petit.

Collectif Ascidiacea

Capture d_écran 2018-01-13 à 17.44.54

Le collectif Ascidiacea est composé de 6 membres issus de deux types de formations différentes, dans la recherche en sciences sociales au travers d’un cursus mené en sciences sociales et d’une formation aux métiers du son et de l’informatique musicale (INA/GRM).

Créé en 2015, le Collectif Ascidiacea se donne pour but d’envisager de nouvelles échappées artistiques et/ou éducatives concernant la perception du son dans son environnement.
Au terme de projets mêlant univers artistiques, perspectives esthétiques ou anthropologiques et innovations techniques, ce collectif aspire à amener chaque spectateur à réorganiser sa perception auditive au travers d’installations interactives. Pour chaque événement auquel ils participent, une installation adaptée au lieu d’exposition est imaginée. Le Collectif Ascidiacea envisage de conduire par ce procédé le spectateur à imaginer toutes sortes d’échanges avec son milieu sonore et spatial. Alors que celui-ci n’était que simple promeneur, il est amené au fur et à mesure à devenir acteur de la création par une découverte pas à pas du dispositif. Chaque présence est nécessaire afin de faire évoluer l’œuvre, toujours en devenir. La démarche artistique a un but principal : la prise de conscience de la richesse de sens de l’espace qui se révèle soudainement à soi.

Zirkonn

Passionné d’interactivité numérique et d’architecture éphémère, son travail s’axe autour de la recherche de synesthésie entre son, lumière, couleur et forme.

Qu’il s’agisse d’installations, de live AV ou même de projets collaboratifs, ce qu’il propose c’est avant tout des expériences physiques où tous les sens sont mis en éveil.

v4img_0961rlii_b

Jean-Benoît Lallemant

Artiste reconnu de la scène contemporaine numérique, Jean Benoit Lallemant utilise du vieux pour illustrer le nouveau. Comment dessiner le monde actuel avec les moyens d’hier ? Un re- tour à un minimalisme d’apparence puisque ses œuvres sont des travaux d’orfèvres et visent à rendre un simplicité à un monde aussi complexe que celui dans lequel nous évoluons.

jean_benoit_lallemant_richard_louvet_ddos_distributed_denial_of_service_attack_place_de_la_bastillevernissage_pac_2014_lnicolas_1402-jean-benoit-lallemant-birth-of-a-nation-al-qaeda-islamic-maghreb-organizational-wall-chart-v1-3-3mx5m-raw-canvas-medium-density-fibreboard-2014

Christian Delécluse

Artiste, architecte et enseignant à l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris.
Il développe depuis 2005 un travail d’installations artistiques et de dispositifs scéniques, seul ou en collaboration avec d’autres artistes, notamment au sein du collectif digital esh qu’il a co-fondé en 2007 avec Armando Menicacci. Son travail cherche à renouveler notre regard, en partant d’une approche sensible et sensorielle, tout en révélant les logiques à l’oeuvre dans le fonctionnement de nos perceptions. Les décalages perceptuels, le hasard et la com- plexité, la confrontation des subjectivités et des désirs des individus sont les matières premières de ses oeuvres.

1357204313761vue-5cpca_ccc_01b

Ciryl Hatt

Presque 20 ans que l’artiste se joue de la réalité et de ses symboles. Utilisant la photographie comme matériau premier, il vide de sens les objets du quotidien.
Recréant des paysages d’images, il dessine une illusion de vérité qui pourra en surprendre plus d’un quand la porte de sa chambre s’ouvrira.

guzzi-jaune-1-copie_800photfilm657dsc_0067