One Life Remains

André Berlemont, Brice Roy, Kévin Lesur et Frank Weber forment le collectif d’artistes One Life Remains. Une spécialité : le jeu vidéo. Un credo : Que la forme naisse de la démarche. Les créations de ces quatre références du milieu suivent toujours une démarche ludique et repoussent les limites du jeu vidéo, incitant à la réflexion philosophique. Leurs œuvres ont des formes brutes et posent la question de la relation entre le joueur et le spectateur. Elles sont souvent ce qu’on appelle des sand boxes : une expérience ludique de construction et d’effondrement de la matière à la manière d’un château de sable.

One Life Remains

Jeux invertis ne répond qu’à deux règles : Le joueur peut contrôler le champ de force d’un seul point à la fois sur un immense maillage de points. Et lorsqu’il arrête de le contrôler, tous les points tendent à revenir à leur position d’origine. Onze niveaux offrent des effets visuels impressionnants, avec une esthétique proche du bugg et rappelant tantôt la nature, tantôt les fluides. A mi-chemin entre le jeu créatif et la contemplation, Jeux Invertis offre un panel infini de possibilités. Il ne s’agit que de points, le logiciel n’y décelant aucune beauté, c’est notre cerveau seul qui donne à cet assemblage de pixels des qualités esthétiques.

Ce travail remet en doute la théorie d’Aristote selon laquelle ce qui différencie la nature de l’œuvre d’art c’est l’évolution sans que l’Homme y touche. Dans Jeux Invertis, lorsque vous cessez d’intervenir, l’œuvre se meut et suit sa propre loi.

Plutôt joueur ou plutôt spectateur ? Quelque soit votre choix, préparez-vous à un spectacle d’aberrations visuelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *